La Bastille

Dans  Un bûcher pour Versailles
La Bastille sur le plan de Turgot.
Les cellules octogonales

À la Bastille, le marquis de Sade est enfermé, au 2e étage de la tour Liberté. Chaque tour comporte 4, 5 ou 6 chambres superposées, généralement octogonales, de 6 à 7 mètres de largeur, avec environ 5 mètres sous plafond et une grande fenêtre barrée d'une triple grille.  Il devient la Deuxième Liberté.

  " Et je vous préviens, on ne peut pas s’échapper de la Bastille ! Il y a des sentinelles sur le chemin de ronde nuit et jour, attentives à tout : bruits, signaux, lumières, jets de billets dans les fosses... rien ne leur échappe ! À l’intérieur de l’enceinte, et à l’extérieur sont également menées des rondes, qui observent s’il n’y a rien d’attaché aux grilles des fenêtres. De même les fossés sont inspectés régulièrement.

— Je vois ! fit Augustin de plus en plus accablé.

— Vous aurez bientôt votre souper, des chandelles ainsi que quelques bûches pour allumer votre feu.  Monsieur, je vous salue !

La double porte de bois se referma sur le major et le porte-clés qui fit tourner la clé dans les deux serrures.
Les pas s’éloignèrent accompagnés du cliquetis du trousseau frappant le rythme en cadence.
Augustin était devenu un anonyme, seul dans la tour, laquelle, plongée dans un silence total et dans l’obscurité lui faisait l’impression d’un sépulcre.

Il avait froid.
Une affreuse angoisse lui étreignit le cœur.
"

La double porte de la cellule

  " Augustin colla son oreille à la porte. Les aboiements reprirent, descendirent l’escalier, suivis par le groupe de bottes au milieu duquel on entendait une voix féminine haut perchée.

— Messieurs, ne me touchez point ! Et je vous prie de croire que vous aurez de mes nouvelles ! Maltraiter ainsi le marquis de Sade !

— Madame, le règlement interdit que les prisonniers fassent du tapage, et se comportent d’une manière aussi provocante !

Augustin fort surpris et amusé par la tournure des événements, pensa que sa lettre avait quelque chance de parvenir à son destinataire... "

Donatien Alphonse François marquis de Sade
Y a-t-il des vestiges de la Bastille ?

A la station de métro Bastille, se trouve le long du quai un banc de pierre qui est un morceau de la contrescarpe de la Bastille. Ce morceau correspond à la marque rouge sur la photo ci-dessous.

Pour en savoir plus :
La Bastille, J-C Petitfils, Taillandier, 2016

email : asich@sfr.fr

 suivre Augustin  

  • Facebook Classic

© 2023 par Simone Morrin. Créé avec Wix.com