Le parlement de Metz

Ancienne maison communale qui comportait dans ses murs,  le parlement, le bailliage  et l'hôtel de ville. Gravure de C. Chastillon de 1614 à 1647
La façade du nouveau parlement terminé en 1771 selon le désir du gouverneur de Belle-Isle.
L'argent des farines

" À ce moment, Henri de Longeville - qui jusque-là s’était tenu coi - pris d’une impulsion soudaine, se leva, et cria d’une voix qu’il ne se connaissait pas :

  - Monsieur le maréchal, au lieu de nous persécuter ainsi, n’y aurait-il pas mieux à faire du côté des marchands de grains, ces accapareurs, ces affameurs du peuple ? Le prix du pain qui ne cesse d’augmenter, voilà une affaire qui me paraît infiniment plus urgente à traiter !

La salle fut, un bref instant, saisie de stupéfaction. Le maréchal pris au dépourvu, blêmit et avant qu’il n’ouvrît la bouche, de partout éclatèrent des bravos, des aboiements et des cris d’oiseaux divers. Longeville, très rouge, se rassit, affolé lui-même d’une audace qu’il ne s’expliquait pas lui-même. Il avait été pris de l’insolence des timides qui se muselle sitôt qu’elle s’est exprimée.

Le maréchal d’Armentières, reprenant ses esprits, ne répondit pas à l’impudent, se dirigea vers le greffier, lui remit l’ordre écrit du Conseil du roi et proclama :

  -  Le roi vous ordonne d’apporter immédiatement les registres !

Il s’agissait des registres sur lesquels était inscrit l’arrêt du 14 août qui interdisait à Calonne de siéger à la Cour. Une fois le greffier revenu, porteur des documents demandés, le maréchal poursuivit d’une voix de stentor :

  -  Que l’on procède immédiatement à la radiation de l’arrêt du 14 août et que l’on transcrive sur le champ l’arrêt du Conseil du roi du 19 août qui rétablit l’intendant Calonne dans ses droits.

Dans un brouhaha indescriptible, les robes rouges en fureur se levèrent, certains s’approchèrent de Longeville pour le féliciter, lui taper l’épaule, lui glisser un mot à l’oreille, et tous les membres de la Cour, à l’exception du président Pierre de Jouy, abandonnèrent la salle."

email : asich@sfr.fr

 suivre Augustin  

  • Facebook Classic

© 2023 par Simone Morrin. Créé avec Wix.com