Personnages historiques à Metz :

Comte Charles de Broglie

Le souper de Lafayette

 "...Mais parallèlement, dans la coulisse – et c’était son grand œuvre – il avait occupé la haute fonction de chef du « cabinet noir » de Louis XV nomme par le roi lui-même, ce qui le mettait en contact direct, quasiment journalier avec son souverain. Le Secret du Roi comprenait un service de renseignements et d’agents secrets à l’étranger qui s’efforçait d’influencer la politique extérieure des Etats européens. Àcette époque bénie, le comte avait un ascendant réel sur le roi. Cependant, la mort de Louis XV l’année précédente, en révélant l’existence de ce cabinet insoupçonné, avait précipitéla chute de son chef, car àl’avènement de Louis XVI, le Secret fut dissous sans autre forme de reconnaissance pour le comte de Broglie.

Tout au long de sa périlleuse mission, celui-ci avait espéré pouvoir bénéficier un jour d’une fonction de prestige dans les hautes sphères de l’Etat, au vu du travail accompli dans l’ombre. Rien de tout cela n’était advenu, et pour toute récompense, le comte avait été nommé commandant en chef des Trois-Evêchés. Il avait accepté avec une certaine maussaderie ce qui n’était finalement que la mise à l’écart d’un serviteur de l’Etat devenu trop encombrant. "

Le palais du gouverneur militaire, là où se déroula le fameux souper qui décida de l'avenir de Lafayette !
Pour en savoir plus La revanche américaine, le Secret du roi, Gilles Perrault, le livre de poche, 1998

Haym Salomon

 
Le souper de Lafayette

"  Je suis fils d’un rabbin et j’ai quitté ma famille et la Pologne pour tenter de faire fortune ailleurs, (...) , et je suis parti quelques années en Europe, puis je suis arrivé en Amérique en 1772, à l’âge de 22 ans. Déjà, un vent de révolte soufflait sur les colonies… vous savez… l’oppression fiscale de l’Angleterre est insupportable, et l’origine de cette effervescence est bien celle-là.

J’ai 25 ans maintenant, et je veux servir mon pays et tout faire pour qu’il s’affranchisse du joug britannique. La meilleure des aides, vous le savez, c’est le financement ! Et dans ce domaine, j’ai commencé à faire mes preuves en Amérique, car non seulement j’ai monté une grosse affaire de fourniture aux armées, et je suis également changeur. J’ai été fait prisonnier par les Anglais comme membre des Fils de la Liberté, et ensuite utilisé par eux en raison de ma connaissance des langues. En fait, fidèle à mes convictions américaines et profitant de mon statut particulier, j’ai réussi à faire évader des prisonniers français et des insurgents. Le résultat est que maintenant je suis activement recherché par la police anglaise."

              

Pour en savoir plus : Haym Salomon, patriot banker of the American Revolution, J.F Amler, PowerPlus Books, NY, 2004.

Fromele Wittersheim

 
Un bûcher pour Versailles

" Son esprit pratique parcourait les dernières factures à envoyer à ses débiteurs, sans pouvoir se concentrer tout à fait à cette tâche importante, car les contrariétés emplissaient sa tête : pourquoi diable avait-elle déclaré au vétérinaire que ce n’était pas tant la somme prêtée, que la perte d’une personne estimée qui avait le plus d’importance pour elle. Certes, c’était vrai qu’elle avait une certaine affection pour Phélipette Pochon de Rosemain. Cependant, le dommage financier que sa disparition soudaine faisait courir  à son entreprise, était quand même, un souci non négligeable ! Avait-elle consenti avec trop de légèreté à ce prêt de 100 000 livres ? "

Pour en savoir plus : Protocols of justice, the pinkas of the Metz rabinic court 1771-1789, Brill, SJHC, 2014.

email : asich@sfr.fr

 suivre Augustin  

  • Facebook Classic

© 2023 par Simone Morrin. Créé avec Wix.com